Radiothérapie et sécurité : du mieux mais ...

Publié le par C Bohec

http://www.irsn.fr/IRSNImages/v2/logoV2.gifAprès les dysfonctionnements de services de radiothérapie ayant occasionnés les accidents dramatiques survenus à Epinal en 2006 et à Toulouse en 2007, le ministère de la santé, les agences gouvernementale, institutions concernées et professionnels se sont mobilisés. Le ministère de la santé et l'Institut National du Cancer (INCa) ont ainsi renforcé les règles imposées aux services de radiothérapie

l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) publie un rapport "Sécurité des actes de radiothérapie" qui, tout en montrant les avancées obtenue depuis 2007 grâce à la mobilisation de tous, estime que leur pérennisation suppose encore certaines évolutions.

 

Le rapport pointe : 

- les évolutions des modes de management de la sécurité, de l’organisation des processus de traitement et des pratiques de soin ( ressources en personnels, temps de présences médicales, augmentation des phases de validations des différentes étapes de traitement etc.)

- les investissements consentis en matière d’équipements améliorerant la précision des traitements et leur contrôles (développement des techniques de contrôles).

- les améliorations au niveau organisationnel des processus et au sein des services.

 

"L’IRSN constate cependant que l’intégration des démarches de sécurité est variable selon les établissements et les unités de radiothérapie et que ces nouvelles contraintes « mettent les professionnels de la radiothérapie sous tension et sont susceptibles de remettre en cause la pérennité des progrès réalisés ». L’IRSN estime notamment que la coordination entre les acteurs institutionnels doit être poursuivie et que la mutualisation des pratiques de sécurité entre unités de radiothérapie nécessite d’être développée."

 

Télécharger le  communiqué de presse et le rapport

 

En savoir plus : la rubrique radiothérapie du site de l'INCa

 



Publié dans Radiothérapie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article