FIQCS 2010 : financement des réseaux de santé

Publié le par C Bohec

Le rapport d’activité 2010 du (Fonds d'intervention de la qualité et de la coordination des soins (FIQCS) vient d'être rendu public. Il a été élaboré sur la base des données déclaratives des Agences Régionales de Santé (ARS) ainsi que des données budgétaires issues de la Direction Financière et Comptable de la CNAMTS.

Comme chaque année ce fond répartit au niveau des régions des enveloppes permettant de financer : les réseaux de santé, les maisons de santé pluridisciplinaires, la permanence des soins en milieu libéral, les évaluations de pratiques, les nouveaux modes d'exercices etc ...(voir page 11 du rapport)

Une partie de ce fond reste au sein d'une enveloppe régionale finançant par exemple le DMP (dossier médical personnel, des évaluations de pratiques. le détail est explicité page 10 du rapport.

 

Le FIQCS en quelques chiffres

En 2010, 1 330 projets ont obtenu un financement au titre du FIQCS régional (en baisse par rapport à 2009)

Les réseaux représentent 54,9% des projets financés et 84% des financements versés  (470,9 M€ sur un total de 530 Md'€)

La répartition par région est variable certaines donant 90% ou plus aux réseaux d'autres moins privilégiant les modes d'exercices pluridisciplinaires ou la permanence des soins (en Bretagne 77% de l'enveloppe régionale va aux reseaux donc nettement moins que la moyenne nationale et une de celle qui donne le plus pour les évaluations de pratique) plus de détails en page 16 du Rapport.

Le montant moyen accordé par projet est de 645 081 € (total versé sur plusieurs années en moy 2,3)

 

Le Fiqcs et les réseaux de santé

Plus de la moitié des réseaux se répartissent sur 8 régions : Ile-de-France, Rhône-Alpes, PACA, Bretagne, Nord-Pas-de-Calais, Bourgogne, Pays de la Loire et Lorraine (55% des réseaux). L’Ile-de-France, Rhône-Alpes et la région PACA recensent à elles seules plus de 25% des réseaux financés par le FIQCS en 2010.

 

Les réseaux de gérontologie, cancérologie et soins palliatifs sont les plus nombreux. Les réseaux de cancérologie représentent 9% des l'ensemble des réseaux financés et perçoivent 11% des dotations  aux réseaux (cf p 23)

 

Le rapport analyse ensuite les évaluations faites par thématiques (cancérologie, soins palliatifs, gérontologie, diabétologie ....), les dérogations tarifaires mises en oeuvre etc.. Il décrit ensuite les mutualisations de moyens qui s'engagent depuis peu entre réseaux.

 

 

Télécharger 

(à partir du Site Martaa)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article