DMP : oui mais qui à accès à quoi ??

Publié le par C Bohec

Le Dossier Médical Personnel (DMP) est en route ...;

C'est quoi ?

Chaque patient ne peut avoir qu'un DMP et un DMP ne peut concerner qu'un seul patient.

Pour créer son DMP, le consentement du patient doit être préalablement recueilli. Ce recueil du consentement peut être réalisé par exemple à l'accueil ou aux admissions de l'établissement ou directement par un professionnel de santé.

Pour ce faire on remet au patient la brochure d'information qui explique le fonctionnement et les bénéfices du DMP, et précise les droits et obligations des patients et des professionnels de santé.

Le consentement du patient à la création du DMP vaut également autorisation à l'accès. Dans les établissements, elle permet à l'équipe de soins de consulter/alimenter le DMP du patient.

Le patient choisit ensuite au gré de ses rendez-vous médicaux (en ville ou à l'hôpital), les professionnels de santé à qui il autorise l'accès à son DMP. Il peut décider de bloquer l'accès de son DMP à un professionnel de santé en particulier.

 

Professionnels : qui consulte quoi ?

La consultation des données est encadrée par une matrice d'habilitations qui définit, selon la profession de l’utilisateur, les types de documents auxquels il a accès.

 

La consultation de cette matrice est intéressante .

on y aprends que médecins généralistes, internes, sages femmes, infirmières,  ont les mêmes droits d'accès et accès à tout.  

Les kinésithérapeutes , psychomotriciens, orthoptistes, ergothérapeutes et diététiciens ont accès à presque tout (tout sauf la biologie et les CR de téléconsultation sauf les kiné qui peuvent les consulter)

Les chirurgiens dentistes ont accès à tout sauf aux bilans/évaluation de l'autonomie.

Plus étonnant les manipulateurs radiologie n'ont pas accès à l'évaluation de la perte l'autonomie et au bilan fonctionnel du patient.

 

Consulter le détail  

 

Le patient dispose de la possibilité de masquer certains documents. Le professionnel peut accéder à ces documents s'il en est l'auteur ou s'il est son médecin traitant.

En situation d'urgence, le DMP d'un patient peut être consulter en mode « bris de glace », c'est-à-dire sans recueillir son autorisation (sauf si le patient s’y est formellement opposé). Pour cela,  le professionnel doit s'authentifier  avec sa carte CPS, et dois disposer de l'identifiant national de santé du patient (INS : identifiant particulier et unique par patient, différent du numéro de sécurité social pour des raisons de confidentialité).

 

Et patient accède à quoi ?

 

Le patient accède à tous les documents. Il existe cependant un espace permettant à des professionnels de déposer des documents masqués au patient. Leur accès sera ouvert par le professionnel sous certaines conditions : ex le CR de Réunion de concertation pluridisciplinaire examinant le dossier d'un patient atteint de cancer ne sera accessible au patient qu'après la consultation d'annonce.

 

C'est à partit d'avril que normalement  les patients pourront accéder à leur DMP. A suivre donc ....

Publié dans DCC-DMP-NTIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article