Dites moi comment vous cherchez de l'information et je vous dirais quel patient vous êtes

Publié le par C Bohec

http://www.inserm.fr/var/inserm/storage/images/inserm/219-19-fre-FR/inserm.fr.gifLa demande d’information médicale de la part des patients et de leurs proches, s’accroît depuis quelques années.

Nombreux sont les patients atteints de maladies lourdes  (par ex  le cancer) qui recherchent  de l’information même en dehors des profesionnels qui les prennent en charge.

En plus de l’équipe médicale, les sources peuvent être internet, les médias, les lignes d’écoutes téléphoniques, l’entourage ou les associations de patients.

C’est pour tenter de mieux connaître ces « patients-chercheurs d’informations » que l’équipe de Jean-Paul Moatti (Directeur Unité 912 « Sciences économiques et sociales, systèmes de santé, sociétés » Inserm-IRD-Université de la Méditerannée) a exploité l’enquête ALD-DREES ayant interviewé plus de 4000 personnes atteintes de cancer à deux ans de leur diagnostic.

Quatre profils-types ont été décrits.

Un profil général

Les "non chercheurs d’information" qui ne développent aucun comportement de recherche spécifique (72,6%) qui représentent la tendance générale. Un tiers consulte les médias et un quart cherche un second avis médical.

Les Chercheurs d’information "typiques" (12,5 %),

Pour ceux-ci le médecin généraliste reste la principale source d’informations. Ils cherchent de l’information auprès des patients et associations de malades du cancer. Deux tiers d’entre eux recherchent une information complémentaire dans différents médias. 1/4 demandent un second avis médical avant de démarrer le traitement. Il s’agit du profil qui fait appel au plus grand nombre de sources d’informations.

Les Chercheurs d’informations "contraints" (12,5 %).

 Seul groupe de patient qui n’a pas comme source principale d’information un/des professionnel(s) de santé chargé(s) de leurs dossiers. Leur première source est donc constituée des médias (62,5 %), et d’un second avis médical (22,1 %). Seul un quart (26 %) de ces patients recherche de l’information auprès de patients ou d’associations de patients. Ce profil de patient mobilise le plus faible nombre de sources d’informations. Leur recherche d’informations est essentiellement motivée par leurs difficultés de communication avec les équipes médicales.

Et les Chercheurs d’informations "initiés" (2,5 %)

Ce sont des professionnels de santé eux-mêmes, ou dont un membre de la famille est de profession médicale. Deux tiers de ces patients s’en réfèrent à leurs médecins généralistes ou des spécialistes pour disposer d’informations et plus d’un tiers (35,3 %) utilisent les médias. Un sur 10 d’entre eux (10,7 %) se tournent vers des associations de patients pour de l’information.

 

La participation des différents patients à la décision médicale, a été également explorée par les chercheurs de l’Inserm et du GAT-LSE, en fonction des profils. Il a été montré que les patients qui entretiennent une bonne relation avec leur médecin sont davantage susceptibles de souhaiter jouer un rôle actif dans la participation à la décision médicale et que cette participation motive la recherche active d’informations.

 

Ces nouvelles données, publiées dans la revue Medical Decision Making, pourraient aider à améliorer les modalités de partage de l’information entre praticiens et patients.

 

Lire une synthèse plus complête sur le site de l'Inserm et télécharger le document

Publié dans Patients

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article