Comment détecter la fragilité sociale d'un patient atteint d'un cancer ?

Publié le par C Bohec

Savoir ne pas passer à coté d'une fragilité sociale d'un patient est important pour le professionnel prenant en charge un malade atteint d'un cancer.

Pouvoir répondre à la question "ce patient peut-il tirer bénéfice du recour à un service social ?" est également clef.

Une fiche de détection de la fragilité sociale a été avec les équipes pilotes expérimentant le parcours personnalisé pendant et après le cancer et avec les membres du comité des malades et des proches  de l’INCa.

Il s’agit d’une première version qui liste les éléments minimums nécessaires au repérage des risques.

12 items sont ainsi listés :

1. L’âge du patient est égal ou supérieur à 75 ans
2. Le patient vit seul
3. Le patient a des personnes à charge1
4. Le patient ne vit pas chez lui
5. Le patient ne bénéficie pas de l’aide de son entourage en cas de besoin
6. Le patient n’a pas eu des contacts amicaux et/ou des activités de loisirs, sportives, culturelles ou associatives au cours des 12 derniers mois
7. Le patient n’a pas eu des contacts familiaux au cours des 6 derniers mois
8. Le patient rencontre des difficultés dans ses gestes de la vie quotidienne, y compris au travail
9. Le patient ne bénéficie pas d’une couverture maladie complémentaire
10. Le patient n’exerce pas d’activité professionnelle
( si le patient est retraité, passer directement à la question 12)
11. Son emploi n’est pas stable
12. La situation financière de son foyer risque d’être déstabilisée par la maladie

 

A télécharger sur le site de l'INCa

Publié dans Vie quotidienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article