Bilan d'extension d'un cancer : en moyenne un mois pour avoir une IRM !

Publié le par C Bohec

L'inca publie les résultats d'une étude sur les délais d'obtention d'une IRM.

541 centres d'imagerie disposant d'une IRM en juin 2010 ont été contactés. L'appelant demandait un rendez-vous le plus tôt possible pour un membre de sa famille, en précisant clairement le motif d'appel.

La méthodologie d'enquête a été élaborée par un groupe de travail associant le ministère de la santé (DGOS), la Société Française de Radiologie et l'INCa.

 

Cette enquête 2010 donne les principaux résultats suivants (extraits des pages de synthèse du document cité en référénce en bas de page) :

 
- 4 appels sur 10 débouchent sur une prise de rendez-vous en moyenne dans le mois, dont 22 % dans les deux semaines ;
- les délais d’attente varient en fonction du statut du centre d’imagerie : ils sont en moyenne de 25 jours dans le privé et de 35 jours dans le public ;
- les délais d’attente sont différents selon les régions, voire inégaux avec 4 régions proposant un délai moyen supérieur à 45 jours (versus 29 jours en moyenne nationale), la Bretagne ayant elle un délai moyen de 35 jours (40% seulement des patients ont leur RDV en 1 mois ou moins) tout en ayant une des plus faible densité d'appareils par habitant comme le souligne le rapport;
- les délais d’attente, dans l’échantillon répondant, ne sont pas corrélés à la densité  d’IRM par région.

- les délais d’attente proposés au niveau régional ne sont pas corrélés à l’incidence estimée dans la région

 

L’analyse de ces résultats doit être considérée en fonction de biais potentiels liés à la méthodologie retenue pour cette enquête (la demande téléphonique de rendez vous a  pu être mal comprise par des secrétariats).
Néanmoins, même si ces premiers résultats méritent d’être affinés et confirmés  selon les auteurs, plusieurs réflexions peuvent d’ores et déjà être portées sur la méthodologie de l’étude et les pistes d’amélioration attendues :

 
"- pour refléter davantage la réalité de l’offre, il serait souhaitable que tous les centres appelés fixent un rendez-vous selon le délai qui leur est possible. Dans ce contexte, même s’il paraît souhaitable d’obtenir une réponse immédiate quand on demande par téléphone un examen IRM pour un bilan d’extension d’un cancer, la méthodologie 2011devrait prévoir de mentionner le nom d’un médecin prescripteur, élément important pour la prise en compte de la demande par les secrétariats des centres ;
- le déplacement préalable des malades et/ou des familles sur le site de l’IRM avec l’ordonnance peut être difficile pour certains patients : cette situation doit pouvoir être mieux prise en compte et ne pas constituer un préalable à la fixation, au moins provisoire, d’un rendez-vous dans un délai optimal. "

 

Télécharger les résultas complets et détaillés "Enquête sur les délais de rendez-vous pour une IRM en juin 2010" INCa décembre 2010 (4.9 MB)

 

 

Publié dans Imagerie médicale

Commenter cet article