Améliorer la coordination des soins : le document de sortie d'hospitalisation ?

Publié le par C Bohec

On ne répètera jamais assez que le document de sortie d’hospitalisation est un des éléments nécessaires pour assurer la continuité des soins entre l’hôpital et la ville.

S’il existe (théoriquement) depuis longtemps, adressé par courrier à ses destinataires, depuis plus d’une décennie il reste toujours adressé par voie postale mais de plus en plus souvent rédigé à partir des logiciels métiers des professionnels de santé.
Malgré son caractère réglementaire (et oui !!), comme le dit la HAS dans un doux euphémisme : " il n’est pas encore systématique".

Dans le cadre du recueil national des indicateurs IPAQSS du dossier patient , il existe un indicateur intitulé «Délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation», destiné à évaluer la qualité et le délai d’envoi du courrier de fin d’hospitalisation.

Entre 2008 et 2011 pour le secteur MCO, l’envoi d’un courrier de fin d’hospitalisation "complet" (! ) dans un délai inférieur ou égal à 8 jours a augmenté passant de 26 % à 48 % mais reste clairement à améliorer (qu'en termes galants ces choses là sont dites !).

Or la HAS se penchant sur la coordination des soins, propose (et imposera à terme) la mise en place d'un document de sortie d'hospitalisation remis au patient le jour de son départ.

On voit là déjà les médecins hospitaliers frémir et les secrétaires se pâmer ....

Le document de sortie d’hospitalisation proposé par le collège d'experts de la HAS comprend les principaux éléments résumés relatifs au séjour du patient ainsi que les éléments utiles à la continuité des soins hôpital-ville (ou structures d’aval).
 C’est selon la HAS  "un élément essentiel de la sécurisation de la prise en charge". Il sera renforcé via son intégration dans les indicateurs HAS obligatoires et soumis à diffusion publique (IPAQSS) avec une contrainte sur le délai de remise au patient le jour de la sortie et de mise à disposition aux professionnels d'aval.


Il devra être remis au patient en main propre et transmis aux professionnels de santé de ville ou d'un autre établissement de santé amenés à prendre en charge le patient en aval du séjour.

Enfin pour la HAS "il devra être déposé dans le DMP (dossier médical partagé) quand il existe, et adressé par messagerie sécurisée aux professionnels de santé identifiés impliqués dans la prise en charge du patient."

En conclusion on peut considérer le document proposé par la HAS comme un beau travail académique, porteur d'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, mais encore fort éloigné de la réalité quotidienne, surtout quand on voit déjà la difficulté qu'ont certains services hospitaliers à  adresser un compte rendu d'hospitalisation digne de ce nom dans les 8 jours suivant la sortie du malade ...

A regarder donc de près pour savoir s'il restera un mythe ou deviendra une réalité.

En savoir plus

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article