Les cancers en Bretagne : quoi de neuf ??

Publié le par C Bohec

Les cancers en Bretagne : quoi de neuf ??

L'Agence Régionale de la santé de Bretagne et l'Observatoire Régional de la santé de Bretagne publient un rapport sur les cancers en Bretagne.

Le cancer est en Bretagne, tout comme en France, est la première cause de mortalité et de mortalité prématurée évitable dans près d'un cas sur deux.

La Bretagne ne possède pas de registre généraliste du cancer. Une première estimation d'incidence est le dénombrement des demande de nouvelles ALD pour tumeurs malignes et ce malgré les nombreux biais (retard à la demande d'ALD, absence de demande pour des patients déjà pris en charge etc ...).

Les données de mortalité identifient 8 516 décès en moyenne annuelle en 2009-2011. 5 086 hommes (60 %) et 3 430 femmes (40 %)

Il existe de plus de fortes disparité selon les territoires particulièrement marquées chez les hommes : surmortalité forte par rapport aux moyennes françaises pour le Finistère et les Côtes d'Armor mais sous mortalité pour l'Ile et Vilaine, le Morbihan ne se démarquant pas de la situation française (tout comme les femmes des quatre départements)

Enfin le rapport présente de façon synthétique pour les hommes et les femmes les données de mortalité et de demande d'ALD pour les principales localisations.

En conclusion

Au delà de l'énumération de chiffres, les 25 pages du rapport de l’Observatoire Régional de Santé de Bretagne permettent de mettre en exergue des données encourageantes :

  • baisse de 14 % de la mortalité globale par cancer sur la dernière décennie ;
  • diminution récente des cancers de la trachée, des bronches et du poumon pour les hommes
  • signes d’une diminution de l’incidence et de la mortalité du cancer du sein ;

Mais on se doit également de constater que la Bretagne présente encore une surmortalité globale quelles que soient les localisations cancéreuses chez l'homme et une forte progression du cancer de la trachée, des bronches et du poumon pour les femmes (+9% de demandes d'ALD, + 15% de mortalité).

A noter, comme le souligne l'ARS, une situation préoccupante de la région Bretagne
vis-à-vis des deux principaux facteurs de risque du cancer : forte prévalence du tabagisme
quotidien, consommation d’alcool supérieure à la moyenne nationale et importance des ivresses
chez les jeunes.


En savoir plus

Télécharger le Rapport ARS "les cancers en Bretagne" 11/2015

Dossier "cancers" sur le site de l'ORSB (mais données un peu anciennes pour certaines d'entre-elles)

Publié dans Epidémiologie

Commenter cet article